c.bouafia@polemicrotechniques.fr
07 78 49 34 83
Devenir membre S'abonner

Publié le 19/04/2018

IDC Medical à l’honneur

IDC Médical, un membre actif au sein du cluster Innov'Health est intervenu pour le lancement de ProPulseur.

Source : l’Est Républicain : “Besançon : Témis se dote d’un propulseur de start-up”

Actu_IDC-medical_-article-est

À Saint-Fargeau, dans l’Yonne, 1600 habitants, outre un château magnifique, ancienne propriété des d’Ormesson, il existe une petite société révolutionnaire : IDC Medical. Portée par l’inventivité de son dirigeant, l’ingénieur Christophe Barreau, génial touche-à-tout de l’automobile à la hi-fi, elle a développé un système sans équivalent de désinfection de matériel médical. Un procédé par brumisation d’un produit blindé de brevets, séchage air sec médical et balayage UV à haute fréquence pour achever tout ce qui contient de l’ADN, soit les bactéries les plus résistantes actuellement aux procédés classiques de désinfection. Le tout dans un automate qui « sans intervention humaine » traite pour l’instant dans le temps record de 2 mn 30 s, et pour le coût de 10 centimes d’euro, un manche de laryngoscope, outil universel utilisé au plan mondial. Le développement du système répondait à l’interpellation de praticiens anesthésistes. Auparavant, le nettoyage de cet outil médical se faisait manuellement- pour ne pas en endommager les composants les plus sensibles. « Toute la difficulté réside dans la désinfection de matériel contenant des éléments électroniques et qui pour cela ne supportent ni l’auto­clave, ni le trempage », explique Rachel Massé, directrice commerciale d’idC Médical.

Bigrement intéressée par le Pro­pulseur comtois et son réseau médical, la jeune femme était hier à l’inauguration : « N’étant pas issus du monde médical, nous sommes à la recherche de ce réseau afin de nous faire reconnaître et de pouvoir développer nos produits en partenariat et d’adapter notre pro­cédé aux besoins. » Persuadée d’un développement à l’international, Mme Massé met en avant la lutte contre les maladies nosocomiales qui, « rien qu’en France touchent 171 000 personnes pour 4000 décès par an. Nous apportons une solution. » Outre cet écosystème bisontin voué au médical, la société bourguignonne, qui bénéficie déjà des conseils du cluster Innov’Health, le pôle de compétitivité santé du Pôle des microtechniques de Témis, mais pour laquelle il est plus facile de rallier Paris que Besançon, mise sur les promesses d’un accompagnement pointu. « On a besoin de données de marchés extrêmement chères à obtenir pour une start-up.
Mais aussi d’une aide stratégique, d’appuis,…”
En attendant, IDC Medical fait construire ses nouveaux locaux, toujours à Saint-Fargeau.